Devenir digital nomad en scandinavie : une destination à envisager ?

La légende des Vikings

Devenir digital nomad en Scandinavie : une destination à envisager? Vous allez voir qu’il y a de fortes chances que ça vous plaise. Danemark, Finlande, Suède, Norvège… Une réputation de pays froids aux paysages magnifiques, remplis de vikings buvant des litres de bière. Pas totalement faux, mais si loin de la réalité à la fois. Pour y a voir vécu  pendant plusieurs mois, avoir voyagé dans chaque pays plusieurs fois, je peux d‘ores et déjà vous dire que la Scandinavie vaut le détour, en particulier pour un digital nomad.

digital nomad en Scandinavia

Mon expérience sur place

Première rencontre

J’ai connu le Danemark en premier, étant enfant, lors d’un voyage familial. De supers souvenirs, des images plein la tête (musée du poète Chris Andersen, pour les enfants c’est magique, les maisons à toit de chaume, les moulins, …). Et tout ça, malgré la varicelle de mon petit frère…ambiance garantie dans un camping-car…

 

Un job en Finlande

Jeune travailleur, je n’ai alors que 21 ans, je suis ensuite parti travailler plusieurs mois en Finlande au milieu des forêts de pins chez un fabricant de chalet connu dans toute l’Europe. Expérience professionnelle extraordinaire, des gens super sympas, un contact chaleureux, des litres de café au quotidien, une ambiance détendue mais sérieuse. Travailler avec des finlandais, des allemands, des slovènes, un français (moi …), tout le monde parlant finnois, suédois anglais, allemands, français, toute la journée, juste énorme! Mais je n’ai pas fait que travailler là bas… j’étais jeune…j’ai bougé tous les week-ends, expérimentant et découvrant la vie nordique de la fin de l’hiver à l’été.

Savu Sauna (sauna sans cheminée monté à 120°) suivi d’un plongeon dans un lac gelé avec de bonnes rasades de bière artisanal pour se réhydrater, fête de la musique de Turku sur 4 jours, barbecue dans des chalets tous plus beaux les uns que les autres au bord de lacs tous plus magnifiques les uns que les autres, fin de saison de hockey, traversée de lacs gelés en voiture en hiver (2m de glace, l’hiver les routes coupent droit dans la glace pour gagner du temps), le sauna en rentrant du travail le soir, les déplacements en ville en vélo, tout le monde est en vélo…

Trip around Scandinavia

A 25 ans, je prévois mon premier trip around Scandinavia. Danemark, ferry de Stockholm à Turku, tour de la Finlande en longeant la Russie puis Rovaniemi sur le cercle polaire, et enfin, retour au Danemark en descendant toute la Suède. 10.000km avec une VW-Golf 3 break, idéale pour un tel voyage.

Là je vais découvrir des parties plus sauvages, des parcs nationaux immenses et magnifiques, je vais rencontrer des gens adorables, serviables, amicaux, généreux, curieux et passer d’excellents moments avec eux. La faune et la flore sont omniprésentes et préservées. Tout le monde respecte l’environnement préservé. Dans les parcs, des abris sont disponibles régulièrement avec un feu de camp qui permet de se chauffer que tout le monde alimente avant son départ pour les suivants, en prenant soin de préparer du bois de chauffage pour eux. Seul bémol à ces régions…les moustiques transgéniques qui sont surtout de sortie du coucher au lever du soleil.

La Norvège en fourgon aménagé

Deux ans plus tard, il faut que je visite la Norvège. Ca sera en fourgon aménagé, VW-Transporter T5 4Motion. Du Nord Ouest du Danemark, une traversée en ferry  (Hirtshals-Kristiansand) pour rejoindre la Norvège. De là, s’enchaîneront les scenic-roads à travers les Fjords et montagnes jusqu’à Trondheim. Stavenger, Bergen, Sognefjord, Nordfjord, Geiranger, Molde, … Des traversées en ferry dans les Fjords féériques, que de paysages subjuguants, un pays hyper propre, respectant la nature. Le marché au saumon de Bergen, un délice!

Tout est prévu pour accueillir les voyageurs le long des routes, des aires de repos super entretenues avec toilettes, eau chaude, barbecue… De Trondheim, retour à Oslo par les montagnes, Lillehammer (Jeux Olympiques de 1994). Nature toute aussi sauvage pour ce périple de 500 km (que de routes de montagnes) puis Oslo, petite ville tranquille, sanctuaire de la culture Viking.

Les norvégiens sont tout aussi sympas, quoique moins hospitalier que les autres scandinaves. Mais leur pays est plus riche que les autres, beaucoup plus visité aussi. Le niveau de vie n’est pas le même non plus, la vie en Norvège étant assez chère au quotidien.

La Scandinavie : Destination facile pour devenir digital nomad

Comme je le titre, la Scandinavie est une destination facile pour un digital nomad. Ces pays ont toujours été à la pointe des technologies de communication (ERICSSON, NOKIA,…). Tout le monde parle anglais, la population est assez jeune et très active, les transports en communs sont très organisés et bon marché, les scandinaves voyagent beaucoup (ils ont ça dans le sang de par leurs origines).

Crise Sanitaire

En cette période de crise sanitaire, les pays scandinaves ont fait des choix différents de beaucoup d’autres pays et aujourd’hui, ils restent une destination accessible dans ce contexte.

Conclusion

Voilà 20 ans que je n’y suis pas retourné et j’avoue que la Scandinavie me manque. Il me reste les Lofoten et l’Islande à visiter. Pour un futur proche, j’espère.

Au début des années 2000, je n’étais pas dans l’esprit de vivre du Web en mode nomad. Mais maintenant, gérant l’entreprise Digital Nomad’s Land depuis quelques mois, c’est complètement faisable. Le mode de vie, la qualité de vie, l’intérêt de ces peuples aux technologies nouvelles tout en respectant leur environnement font que envisager ce mode de vie en Scandinavie est vraiment possible.

Bien sûr, il faudra supporter des hivers longs et rigoureux, mais quoi de plus fun que de rejoindre un open space en ski de fond à la seule lumière d’une lampe frontale.

Alors? Tenté? Une soudaine  envie d’une blonde (je parle d’une bière…) au bord d’un lac, adossé à un savu sauna, l’ordinateur portable sur la peau d’ours à côté pour suivre votre activité en ligne?